Retour à la liste des articles

Valeur des titres restaurant : comment la calculer et s’en passer ?

Article publié le 

28

/

09

/

2022

Conseils pratiques
valeur titres restaurant

Comment calculer la valeur des titres restaurant ?

Vous voulez attribuer des titres-restaurant dans votre entreprise ? Vous hésitez sur le choix du bon émetteur ? Et vous vous demandez comment calculer la valeur des titres restaurant ? Entre la satisfaction de vos collaborateurs et l’exonération de cotisations sociales, votre cœur balance. On vous explique tout sur les dernières innovations dont avait bien besoin un système en place depuis plus de 50 ans.  

La valeur du titre-restaurant est-elle encadrée par la loi ? 

Non, enfin si ! Sans être normand, la réponse n’est pas si simple. En réalité, l’entreprise est libre de proposer un titre-restaurant à 5, 10, 15, 30 euros. En effet, aucune loi n’impose un montant du titre-restaurant. Oui mais…dans la pratique, la valeur du titre-restaurant est indirectement encadrée par l’Urssaf et par les salariés. 

La valeur libératoire du titre restaurant selon l’Urssaf

La réglementation impose à l’employeur de contribuer au minimum à 50 % et au maximum à 60 % sur la valeur du titre. Sinon, les avantages sociaux et fiscaux sont perdus : adieu l’exonération de taxe sur les salaires, adieu l’exonération d’impôts sur les bénéfices et adieu l'exonération de cotisations sociales sur la part employeur. C’est la limite de la participation employeur aux titres-restaurant.  

Si l’employeur décide de porter la valeur des titres restaurant au-delà du plafond de déduction (soit 5,92 euros depuis le 1er septembre 2022), il ne bénéficiera pas d’exonérations sur les cotisations sociales dues au-delà de ce montant. Ainsi, il devra réintégrer l’excédent dans l’assiette des cotisations sociales à verser. Dommage de passer à côté d'un avantage exonéré non ? L’excédent est considéré comme un avantage en nature soumis aux cotisations sociales et imposable pour le salarié

Au final, la valeur du titre-restaurant ouvrant droit à l'exonération maximale est comprise entre 9,87 euros et 11,84 euros. Difficile de donner un montant moyen du titre-restaurant. D’après la CNTR (Commission nationale du titre-restaurant), le montant moyen serait de 7,50 euros avec des variations en fonction des villes et des secteurs d’activité de l’employeur. Oui, déjeuner à Paris ou à Lyon coûte plus cher qu’en Bretagne. Les banques, les assurances et les entreprises de la Tech sont plus généreuses.

Le montant acceptable par les salariés

Vous devez garder en tête que le titre-restaurant papier ou dématérialisé est cofinancé par l’employeur et l’employé. Au moment de calculer la valeur du titre restaurant idéale, il est bon d’interroger vos collaborateurs : 

  • Où préfèrent-ils déjeuner et combien cela leur coûte-t-il en général ? 
  • Combien de jours par semaine utilisent-ils réellement un titre-resto ? 
  • Quelle retenue sur salaire sont-ils prêts à mobiliser chaque mois pour profiter de cet avantage ? 

Le véritable enjeu du calcul de la valeur du titre resto se situe ici : trop souvent, les salariés conservent un solde positif qui s’accumule au fil des mois. Depuis la dématérialisation des titres-restaurant, c’est tout à fait visible. En effet, il suffit d’ouvrir l’app mobile pour découvrir son solde en temps réel. En partant du montant du titre et non du besoin des collaborateurs, l’avantage n’est pas optimisé ! 

Faut-il vraiment calculer la valeur des titres restaurant ? 

Vous souvenez-vous de cette réplique de Cléopâtre à son architecte Amonbofis dans le film Astérix et Cléopâtre : 

- C’est bien ça le problème avec vous Amonbofis, vous faites toujours comme on fait tout le temps.

- Oui bah, on a tout le temps fait comme ça.

En 2014, les émetteurs se sont lancés dans la dématérialisation des supports de titres-resto, sans rien changer au système. Pour lever les freins du titre-resto, il fallait oser penser out of the box pour créer une véritable évolution et bousculer un système cinquantenaire. 

C’est l’innovation Open!eat. C’est très simple : vos collaborateurs déjeunent et paient avec leur carte bancaire. Ensuite, ils scannent leur ticket de carte bancaire comme pour une note de frais, voire ils activent un système hyper sécurisé qui permet de lire les lignes adéquates directement sur leur relevé de compte. Résultat ? Un remboursement immédiat avec tous les avantages des titres-restaurant : 

  • la participation de l’employeur au déjeuner, 
  • l’exonération de cotisations sociales pour l’employeur et le salarié, 
  • l’exonération fiscale pour le salarié. 

Open!eat, c'est le meilleur du titre restaurant sans les risques d'insatisfaction des collaborateurs : pas de carte supplémentaire qui ne passe pas et pas d'argent prélevé sur leur salaire pour pré-payer leur participation alors qu'ils ne sont pas certains d'utiliser la totalité. Au moment où le pouvoir d'achat est un sujet sensible, Open!Eat est une belle opportunité pour tous.

Vous voulez une solution de titres-restaurant juste et efficace?
Nos équipes répondront avec plaisir à toutes vos questions!